Cancer du Sein

A propos du test

Chimiothérapie ou non pour un cancer du sein invasif au stade précoce?

Oncotype DX Breast Recurrence Score

Si vous avez un cancer du sein invasif au stade précoce et avec récepteurs aux œstrogènes positifs (RE+) récemment diagnostiqué, votre médecin* discutera avec vous des options thérapeutiques qu'il envisage. Dans le cadre de votre plan de traitement, il a la possibilité de prescrire une chimiothérapie adjuvante en plus de l'hormonothérapie. Après évaluation des risques et des bénéfices de la chimiothérapie, votre médecin est amené à prendre la décision qui vous convient le mieux.

Pour choisir le  traitement adjuvant le plus adapté pour un cancer du sein au stade précoce, le médecin tient généralement compte des critères suivants : âge, état de santé général et situation personnelle de la patiente, mais aussi taille de la tumeur, grade de la tumeur et atteinte ganglionnaire éventuelle. Le test Oncotype DX®, en permettant l'examen de la biologie de votre tumeur, peut fournir d'autres informations  en plus de ces critères. Le test Oncotype DX peut ainsi aider votre médecin à prendre une décision plus éclairée et personnalisée concernant l'administration ou non d'une chimiothérapie.

Oncotype DX est un test diagnostic moléculaire permettant d'analyser la biologie individuelle d'une tumeur du sein par l'évaluation de l'activité de 21 gènes à partir du tissu tumoral. Les résultats de l'analyse sont intégrés dans une formule donnant un score de récidive (Recurrence Score®). Le score de récidive, allant de 0 à 100, peut fournir des informations sur la probabilité de réapparition de votre cancer du sein dans les 10 années suivant le diagnostic et, plus important peut-être, sur la probabilité d'un bénéfice de la chimiothérapie dans votre cas.

Le test Oncotype DX étant réalisé sur un petit fragment du tissu prélevé lors de la première chirurgie (microbiopsie, lumpectomie ou mastectomie), cela signifie que vous ne devez pas subir d’autre intervention invasive pour la réalisation du test.

Depuis 2004, plus de 750 000 tests Oncotype DX ont été demandés pour le cancer du sein dans plus de 90 pays. Le test Oncotype DX a été évalué et validé dans le cadre d'études indépendantes incluant plus de 4 000 patientes présentant un cancer du sein invasif.1-13

Quand utiliser le test Oncotype DX?

Lors de l'intervention de chirurgie mammaire, le chirurgien excise la tumeur et le tissu environnant. Ces derniers sont ensuite analysés et conservés par l'anatomopathologiste.

L’anatomopathologiste enverra des sections de tissu cancéreux au laboratoire ayant développé le test Oncotype DX. Les résultats du test Oncotype DX seront ensuite envoyés, sous la forme d'un rapport, au médecin* prescripteur. Ces informations supplémentaires aux critères classiques permettront à votre médecin de définir un plan de traitement basé sur les caractéristiques de votre cancer.

Aucune autre intervention invasive n'est nécessaire pour la réalisation du test.

*spécialiste de la chirurgie mammaire ou cancérologue

Comment le test Oncotype DX a-t-il été développé?

Le test Oncotype DX a été développé par la société Genomic Health. Les scientifiques de Genomic Health ont étudié et développé un panel de 21 gènes appropriés à analyser. Seize de ces gènes sont associés au cancer du sein ; les cinq autres ont été ajoutés pour tenir compte de la variabilité normale de l’expression des gènes entre patientes.

Après avoir analysé plusieurs centaines d'échantillons, l'équipe a développé une formule mathématique intégrant le niveau d'expression de chacun de ces gènes importants. Cette formule donne un chiffre - le score de récidive (Recurrence Score®) - prédisant le risque de récidive pour la patiente concernée. Afin d'en vérifier la précision, le score de récidive a été validé dans plusieurs études cliniques. À ce jour, les tumeurs de plus de 4 000 patientes ont été analysées dans le cadre de 13 études.1-13

La technologie d'analyse de l'expression génique et la formule mathématique sont deux éléments clés du test Oncotype DX.

Études cliniques

Étude TAILORx

Résultats positifs de l’étude TAILORx : 99% des femmes ayant eu un résultat Recurrence SCORE Oncotype DX bas (<11) n’ont pas présenté de récidive de leur cancer du sein après cinq ans d’hormonothérapie seule.

Le 28 Septembre 2015, les premiers résultats de l’étude TAILORx (Trial Assigning IndividuaLized Options for Treatment (Rx) ont été annoncés. Cette étude multicentrique prospective a été menée sur plus de 10 000 femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce. Elle a été conduite sous l’égide de l’Institut National du Cancer américain (NCI) et dirigée par l'ECOG-ACRIN Cancer Research Group (ECOG-ACRIN) avec le soutien de Genomic Health, Inc.

L'étude a démontré que le groupe de patientes dont le résultat Recurrence SCORE Oncotype DX (RS) était bas, RS < 11, ayant reçu un traitement hormonal seul, sans chimiothérapie, avait un risque de récidive à distance, après plus de cinq ans (69 mois), de moins d'un pour cent.

Ces résultats, publiés en ligne par le New England Journal of Medicine, apportent la preuve que d'autres femmes, dans le futur, peuvent bénéficier efficacement d’une hormonothérapie seule, si leur score de récidive est inférieur à 11. Le nombre des seconds premiers cancers étaient supérieur aux récidives liées au cancer du sein d'origine, d’où une survie sans maladie égale à 93,8 % à 69 mois.

"Cette étude prospective portant sur des patientes souffrant d’un cancer du sein précoce, sans envahissement ganglionnaire, des récepteurs hormonaux positifs, HER2-négatif et uniformément traitées, confirme la validité clinique du test de 21 gènes permettant d’identifier les patients qui peuvent bénéficier d’une hormonothérapie seule."14

Pour plus d'informations concernant l’étudeTAILORx, veuillez consulter le site internet de l’ECOG.

Références
1. Paik S, Tang G, Shak S, et al. Gene expression and benefit of chemotherapy in women with node-negative, estrogen receptor–positive breast cancer. J Clin Oncol. 2006;24:3726-3734.
2. Paik S, Shak S, Tang G, et al. A multigene assay to predict recurrence of tamoxifen-treated, node-negative breast cancer. N Engl J Med. 2004;351:2817-2826.
3. Habel L, Shak S, Jacobs M, et al. A population-based study of tumor gene expression and risk of breast cancer death among lymph node-negative patients. Breast Cancer Res. 2006;8:R25-R39.
4. Dowsett M, Cuzick J, Wale C, et al. Prediction of risk of distant recurrence using the 21-gene Recurrence Score in node-negative and node-positive postmenopausal patients with breast cancer treated with anastrozole or tamoxifen: a TransATAC Study. J Clin Oncol. 2010;28:1829-1834.
5. Albain K, Barlow W, Shak S, et al. Prognostic and predictive value of the 21-gene recurrence score assay in postmenopausal women with node-positive, oestrogen-receptor-positive breast cancer on chemotherapy: a retrospective analysis of a randomised trial. Lancet Oncol. 2010;11:55-65.
6. Paik S, Shak S, Tang G, et al. Expression of the 21 genes in the Recurrence Score assay and tamoxifen clinical benefit in the NSABP study B-14 of node negative, estrogen receptor positive breast cancer. J Clin Oncol. 2005;23(suppl 16S). Abstract 510.
7. Goldstein L, Gray R, Badve S, et al. Prognostic utility of the 21-gene assay in hormone receptor–positive operable breast cancer compared with classical clinicopathologic features. J Clin Oncol. 2008;26:4063-4071.
8. Paik S, Shak S, Tang G, et al. Multi-gene RT-PCR assay for predicting recurrence in node negative breast cancer patients—NSABP studies B-20 and B-14. Presented at: 26th Annual San Antonio Breast Cancer Symposium; December 3-6, 2003; San Antonio, TX. Abstract 16.
9. Esteban J, Baker J, Cronin M, et al. Tumor gene expression and prognosis in breast cancer: multi-gene RT-PCR assay of paraffin-embedded tissue. Presented at: 39th Annual Meeting of the American Society of Clinical Oncology; May 31-June 3, 2003; Chicago, IL. Abstract 3416.
10. Cobleigh M, Tabesh B, Bitterman P, et al. Tumor gene expression and prognosis in breast cancer patients with 10 or more positive lymph nodes. Clin Cancer Res. 2005;11:8623-8631.
11. Esteva F, Sahin A, Massimo C, et al. Prognostic role of a multigene reverse transcriptase-PCR assay in patients with node-negative breast cancer not receiving adjuvant systemic therapy. Clin Cancer Res. 2005;11:3315-3319.
12. Gianni L, Zambetti M, Clark K, et al. Gene expression profiles in paraffin-embedded core biopsy tissue predict response to chemotherapy in women with locally advanced breast cancer. J Clin Oncol. 2005;23:7265-7277.
13. Toi M, Iwata H, Yamanaka T, et al. Clinical significance of the 21-gene signature (Oncotype DX) in hormone receptor-positive early stage primary breast cancer in the Japanese population. Cancer. 2010;116:3112-3118.
14. Sparano et al. New Engl J Med. 2015. Prospective Validation of 21-Gene Expression Assay in Breast Cancer New Engl J Med

 

Avez-vous des questions?

Contactez-nous

Contact

Contactez-Nous
Making cancer care smarter.™
X

Le présent site utilise des cookies. Ces cookies recueillent des informations sur la manière dont les visiteurs utilisent un site Internet, par exemple les pages sur lesquelles ils se rendent le plus souvent, et s’ils reçoivent des messages d’erreurs de pages Web. Ces cookies ne recueillent pas d’informations susceptibles d’identifier un visiteur. Toutes les informations recueillies par ces cookies sont utilisées uniquement pour améliorer le site Web. En visitant le présent site Internet, vous consentez à ce que nous puissions placer ces types de cookies sur votre appareil.