CANCER DU SEIN

A propos du test

Généralités : Chimiothérapie ou non pour un cancer du sein invasif au stade précoce?

Oncotype DX Breast Recurrence Score

Si vous avez un cancer du sein invasif au stade précoce et avec récepteurs aux estrogènes positifs (RE+) récemment diagnostiqué, votre médecin* discutera avec vous des options thérapeutiques qu'il envisage. Dans le cadre de votre plan de traitement, il a la possibilité de prescrire une chimiothérapie adjuvante (« chimio ») en plus de l'hormonothérapie (tamoxifène ou inhibiteur de l'aromatase). Le choix du traitement optimal pour votre cancer du sein est important et vous devez évaluer avec votre médecin ses risques et ses avantages avant de prendre la décision qui vous convient le mieux.

Pour choisir le traitement adjuvant le plus adapté pour un cancer du sein au stade précoce, le médecin tient généralement compte des critères suivants : âge, état de santé général et situation personnelle de la patiente, mais aussi taille de la tumeur, grade de la tumeur et atteinte ganglionnaire. Le test Oncotype DX®, en permettant l'examen des véritables cellules de votre tumeur, peut fournir d'autres renseignements en plus de ces critères. Le test Oncotype DX peut ainsi vous aider et aider votre médecin à prendre une décision plus éclairée et personnalisée concernant l'administration ou non d'une chimiothérapie en se basant sur une information qui est spécifique à la biologie de votre cancer.

Le test Oncotype DX est un test diagnostique moléculaire permettant d'analyser la biologie individuelle d'une tumeur du sein par l'évaluation de l'activité de 21 gènes à partir du tissu tumoral. Les résultats de l'analyse sont intégrés dans une formule donnant un score de récidive (Recurrence Score®). Le score de récidive, un chiffre compris entre 0 et 100, peut fournir de l'information sur la probabilité de réapparition de votre cancer du sein dans les 10 années suivant le diagnostic et, plus important, sur la probabilité d'un avantage de la chimiothérapie dans votre cas.

Le test Oncotype DX étant réalisé sur un petit fragment du tissu prélevé lors de la première chirurgie (microbiopsie, tumorectomie ou mastectomie), cela signifie que vous ne devez pas subir une autre intervention invasive pour la réalisation du test.

Depuis 2004, plus de 750 000 tests Oncotype DX ont été demandés pour le cancer du sein dans plus de 90 pays. Les patientes ont également la possibilité de payer elles-mêmes le test s'il n'est pas couvert dans leur province ou si elles ne répondent pas aux critères d'admissibilité préspécifiés de la province.

*Spécialiste de la chirurgie mammaire ou oncologue

Quand votre médecin doit-il demander un test Oncotype DX pour le cancer du sein?

Lors de l'intervention de chirurgie mammaire, le chirurgien excise la tumeur et le tissu environnant. Ces derniers sont ensuite analysés et conservés par le pathologiste. Le pathologiste enverra des sections de tissu cancéreux au laboratoire Genomic Health® (l'entreprise qui a développé le test Oncotype DX). Les résultats du test Oncotype DX seront ensuite transmis, sous la forme d'un rapport, au médecin* prescripteur. Cette information vous aidera, vous et votre médecin, à définir un plan de traitement basé sur les caractéristiques uniques de votre cancer.

Aucune autre intervention invasive n'est nécessaire pour la réalisation du test.

Votre médecin est la ressource importante qui vous aidera à décider si le test Oncotype DX est adapté à votre cas.

*Spécialiste de la chirurgie mammaire ou oncologue

 Breast Cancer Testing

Comment le test Oncotype DX a-t-il été développé?

Le test Oncotype DX pour le cancer du sein a été développé par une société appelée Genomic Health®. Les chercheurs de Genomic Health ont étudié et développé un groupe de 21 gènes appropriés à analyser. Seize de ces gènes sont associés au cancer du sein; les cinq autres ont été ajoutés pour tenir compte de la variabilité normale de l’expression des gènes entre patientes. Après avoir analysé plusieurs centaines d'échantillons, l'équipe a développé une formule mathématique intégrant le niveau d'expression de chacun de ces gènes importants. Cette formule donne un chiffre, le score de récidive (Recurrence Score), prédisant le risque de récidive pour la patiente concernée. Afin d'en vérifier l’exactitude, le score de récidive a été validé dans plusieurs études cliniques. À ce jour, les tumeurs de plus de 4 000 patientes ont été analysées dans le cadre de 13 études. La technologie d'analyse de l'expression génique et la formule mathématique sont deux éléments clés du test Oncotype DX.

Joyce Breast Cancer

Études cliniques

Étude TAILORx

Résultats positifs de l’étude TAILORx : 99% des femmes ayant eu un résultat Recurrence SCORE® Oncotype DX bas (<11) n’ont pas présenté de récidive de leur cancer du sein après cinq ans d’hormonothérapie seule.

Le 28 Septembre 2015, les premiers résultats de l’étude TAILORx (Trial Assigning IndividuaLized Options for Treatment (Rx) ont été annoncés. Cette étude multicentrique prospective a été menée sur plus de 10 000 femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce. Elle a été conduite sous l’égide de l’Institut National du Cancer américain (NCI) et dirigée par l'ECOG-ACRIN Cancer Research Group (ECOG-ACRIN) avec le soutien de Genomic Health, Inc.

L'étude a démontré que le groupe de patientes dont le résultat Recurrence SCORE Oncotype DX (RS) était bas, RS < 11, ayant reçu un traitement hormonal seul, sans chimiothérapie, avait un risque de récidive à distance, après plus de cinq ans (69 mois), de moins d'un pour cent.

Ces résultats, publiés en ligne par le New England Journal of Medicine, apportent la preuve que d'autres femmes, dans le futur, peuvent bénéficier efficacement d’une hormonothérapie seule, si leur score de récidive est inférieur à 11. Le nombre des seconds premiers cancers étaient supérieur aux récidives liées au cancer du sein d'origine, d’où une survie sans maladie égale à 93,8 % à 69 mois.

"Cette étude prospective portant sur des patientes souffrant d’un cancer du sein précoce, sans envahissement ganglionnaire, des récepteurs hormonaux positifs, HER2-négatif et uniformément traitées, confirme la validité clinique du test de 21 gènes permettant d’identifier les patients qui peuvent bénéficier d’une hormonothérapie seule."1

Pour plus d'informations concernant l’étudeTAILORx, veuillez consulter le site internet de l’ECOG.

 

L’essai RxPONDER (SWOG S1007)

Ouvert en janvier 2011, l’essai RxPONDERl (Rx for Positive Node, Endocrine Responsive Breast Cancer) déterminera si la chimiothérapie profite aux patientes ayant un cancer du sein avec atteinte ganglionnaire et un résultat bas à intermédiaire du score de récidive (Recurrence Score®) du test Oncotype DX®. L’essai clinique cherche également à déterminer s’il existe un seuil optimal du score de récidive pour ces patientes, au-delà duquel la chimiothérapie devrait être recommandée.

L’essai est piloté par le SWOG avec la participation de tous les grands groupes coopératifs financés par le National Cancer Institute (Institut national du cancer) des États-Unis.

Les chercheurs prévoient recruter 4 000 femmes ayant un score de récidive de 25 ou moins et un cancer du sein au stade précoce, positif pour les récepteurs hormonaux, HER2-négatif, ayant atteint 1 à 3 ganglions lymphatiques. Ils prévoient sélectionner parmi 9 000 patientes ayant un cancer du sein pour en identifier 4 000 dont le score de récidive se situera dans la plage requise.

L’utilisation du test Oncotype DX chez des patientes ayant un cancer du sein avec atteinte ganglionnaire a été validée au cours de plusieurs études, y compris dans une étude antérieure menée par le SWOG del-étude : SWOG 8814, ECOG 2197 et TransATAC. Le test est à la disposition des médecins praticiens depuis 2008 et il est remboursé pour cette population de patients sélectionnés aux États-Unis.

Pour plus de renseignements concernant l’essai clinique RxPONDER essai clinique, veuillez consulter le site Web SWOG.

REFERENCE:
1. Sparano et al. New Engl J Med. 2015. Prospective Validation of 21-Gene Expression Assay in Breast Cancer New Engl J Med

Avez-vous des questions?

Contactez-nous

Contactez

Contectez-Nous
Making cancer care smarter.™
X

Ce site utilise des cookies. Ces cookies recueillent des informations sur la manière dont les visiteurs utilisent un site Internet, par exemple les pages les plus visitées ou la réception de messages d’erreur émis par les pages web. Ces cookies ne recueillent pas d’informations permettant d’identifier le visiteur. Toutes les informations collectées par ces cookies servent uniquement à améliorer le site Internet. En poursuivant votre visite sur ce site Internet, vous acceptez que de tels cookies soient installés sur votre terminal. Pour de plus amples informations, veuillez lire notre politique de confidentialité.